Panama City I

Bonjour, je m’appelle Wayne. Je suis né en Jamaïque. Un jour, je suis allé au Panama, un pays  dont la langue m’était opaque. C’était drôle. Mon deuxième jour au Panama, je me suis fait kidnapper par une femme, dans un camion gris. Elle ne m’avait même pas offert de bonbon comme appât mais je me trouvais dans son camion à la recherche d’un moyen de m’échapper. A ce moment-là, j’imaginais les titres des journaux : « CADAVRE TROUVE DANS LE CANAL DE PANAMA » ou encore pire « JEUNE JAMAÏCAIN KIDNAPPE PAR VIEILLE FEMME ».

Avant le Panama, j’ai fait pas mal d’autres voyages mais cette expérience était unique parce que c’était  mon premier voyage dans un pays non-anglophone. Le jour en question je suis allé marcher à la « Cinta Costera » un ponton qui suit la côte de l’Océan Pacifique. J’admirais la belle vue des gratte-ciels sur un côté et de l’autre côté, le golfe de Panama. Soudainement, une femme qui portait des vêtements de sport m’a demandé de prendre une photo d’elle – je l’avais vue de loin, courant dans ma direction.

J’ai compris sa demande après l’avoir observé sortir son portable de sa poche. Elle a compris que je ne parlais pas espagnol lorsqu’elle m’a vu pousser un soupir de soulagement. Ce moment marquait la naissance de notre langage « pidgin » accompagné d’un langage des signes. J’ai pris sa photo mais son portable s’est éteint après la deuxième , elle en voulait une autre. Elle m’a demandé de faire une autre photo avec mon portable et lui envoyer plus tard.

J’ai passé 30 minutes à lui expliquer pourquoi je n’allais pas à la plage le lendemain avec elle et sa famille. Qui va à la plage un mardi en semaine ? Tout  de suite j’ai su qu’il fallait me méfier d’elle. Elle m’a suivi quand je marchais vers mon hôtel. J’ai vu un homme que je connaissais depuis la veille. Il parlait un peu anglais, il était colombien.

Content du fait d’avoir deux étrangers en face d’elle, elle a proposé de nous faire visiter « Panama Viejo » les ruines de la ville ancienne de Panama City. Le Colombien était partant et parce que je lui faisais confiance, j’étais partant aussi.

Nous avons visité Panama Viejo où nous avons passé 3 heures. Le Colombien avait un rendez-vous avec sa famille dans 30 minutes et devrait retourner en ville. En arrivant au même endroit où nous nous sommes rencontrés, je suis descendu du camion très vite pour rentrer à pied à l’hôtel. Ici est arrivé le moment que j’ai regretté par la suite!

« Viens avec moi je peux te déposer à l’hôtel »

« Non merci, » j’ai dit  «  je préfère marcher, ce n’est pas loin d’ici »

J’ai vu son visage et j’ai lu ses pensées.  Le connard en a profité pour aller à Panama Viejo car le Colombien est venu. Il me traite comme si j’avais la peste. Il doit être homo ! c’est pour ça qu’il vient pas.

 

J’avais mauvaise conscience, donc j’ai dit oui. 5 minutes plus tard, je me suis retrouvé sur l’autoroute loin de Panama City. J’ai vu comment je pouvais finir. Agressé par un gang, mon passeport et mon identité volés, Un rein manquant, un passeur de drogue ou un esclave sexuel (tout était possible). Ma colère, mon agression et mes menaces elle les a comprises quand j’ai frappé le tableau de bord et son siège. Mais elle ne pouvait pas faire demi-tour en plein milieu de l’autoroute.

Best,

From Nico’s Eyes

Add Comment